Anneessens 25

Anneessens Bruxelles 3NB 2013

"Anneessens Bruxelles a assez d'atouts pour se maintenir"

 

   

"Anneessens Bruxelles a assez d'atouts pour se maintenir"

   
 
  Les promus d'Anneessens 25 Bruxelles avaient parfaitement débuté la compétition en Nationale 3B, en l'emportant lors du match inaugural au Tropical Louvain, mais la courbe s'est ensuite inversée avec un partage contre l'Union Wemmel à l'occasion des retrouvailles et un revers au Purple Auvelais (10-4). "Nous avons des circonstances atténuantes", explique le président bruxellois Esmail Rezki. "Ce jour-là, notre coach, Lasri Ayoub, célébrait son mariage. Il n'était forcément pas là, pas plus que son adjoint, Imad Draoui Akel. Les joueurs, qui ont donc dû se gérer seuls, n'avaient pas non plus la tête vraiment au futsal vu ces circonstances, d'autant que l'on ne s'était pointé à Sambreville moins un quart d'heure avant le coup d'envoi avec, dès lors, un échauffement écourté. Cela explique ce score fleuve."   Les Bruxellois se retrouvent donc avec trois unités en autant de matchs, qui comblent néanmoins notre interlocuteur même si "nous aurions pu faire mieux. Mais avec un effectif que nous continuons de rajeunir, nous ne pouvons pas demander la lune. Déjà rien que le bouclage du budget, qui avoisine les 4 à 5.000 €, n'est pas simple pour, finalement, tenter simplement de maintenir une équipe de quartier en D3. Chez nous, tout est encore amateur et l'on se débrouille comme on peut."   L'équipe est encore en rodage et devrait monter en puissance une fois que l'effectif affichera complet. "Rachid Hamri n'a pu encore s'aligner car il était jusqu'ici toujours en vacances. Depuis le premier match, nous devons également composer sans mon jeune frère Jamal qui s'est blessé à la cheville en toute fin de partie et qui souffre d'une entorse. C'est un de nos meilleurs joueurs et forcément, cela se ressent. Nous avons néanmoins suffisamment d'atouts pour assumer le maintien et viser le ventre mou. Cela même si on ne nous a pas fait de cadeau." Esmail Rezki précise sa pensée: "Deux joueurs de notre quartier devaient en principe revenir de LART Bruxelles fin de saison dernière: Yassin El Barjraji et Adjam Anouar. Mais leur club et Georges Tsoras en particulier ont tout fait pour ne pas les lâcher. Cette manière d'agir n'est pas correcte, d'autant que ce sont les joueurs eux-mêmes qui souhaitaient revenir. Avec ces deux pions supplémentaires, nous aurions encore été plus forts." ZVC Hoegaarden sera le prochain adversaire des Bruxellois. "A domicile, on se doit de renouer avec la victoire. Mon frère Jamal sera toujours forfait, alors que le coach, Lasri Ayoub, est parti en voyage de noces. C'est donc Imad Draoui Akel, de retour, qui donnera les consignes."

Vous souhaitez rejoindre notre club ? N’hésitez pas à nous contacter.