Anneessens 25

De la P1 à la D1 en… 3 ans pour Anneessens 25 Bruxelles

CHAMPION EN DIVISION 2_De la P1 à la D1 en... 3 ans pour Anneessens 25 Bruxelles.

 

   

De la P1 à la D1 en... 3 ans pour Anneessens 25 Bruxelles.

   
N2A A 25 Bruxelles DSC_0091
  Le mano a mano entre l'AS 1030 Schaerbeek et Anneessens 25 Bruxelles aura duré jusqu'au bout dans la lutte pour le titre. Vainqueur de son dernier match mercredi dernier à Futsal Molenbeek, Schaerbeek avait mis la pression sur ses rivaux, qui devaient recevoir deux jours plus tard Eurofoot Tervuren (6e). Les Bruxellois n'avait pas le choix. Un succès était obligatoire pour coiffer Schaerbeek pour une... victoire supplémentaire. Ce qui s'est produit, non sans mal.   "Comme toutes les équipes flandriennes de la série, nos adversaires sont venus pour jouer le jeu et respecter l’éthique sportive", déclare le trésorier et buteur d'Anneessens, Ali Makhoukhi. "Nous avons dû nous montrer patients pour planter le premier goal face à la bonne organisation d'en face. Mais à nouveau, nos fidèles supporters qui devaient avoisiner les 400 nous ont portés. Ce fut la délivrance lorsque le second goal est tombé et la joie totale au coup de sifflet final."   On n'a pas échappé à un nouveau envahissement du terrain, comme lors du succès de prestige en 1/8 de finale de la Coupe de Belgique contre le champion en titre, Waremme AC. "Quelle saison! On savait que nous avions les qualités pour directement jouer les premiers rôles, mais on préférait rester le pieds sur terre. Finalement, l'appétit est venu en mangeant et notre succès, le 3 avril, chez les Schaerbeekois aura été l'un des principaux tournants. C'est là que nous avons pris notre sort en main, pour ne plus le lâcher."   Avec une pensée pour le Père Philippe, fondateur du club en 1980. "On lui dédie ce succès. Avec cette victoire, on a prouvé qu’Anneessens, c’est bien plus qu’une équipe. C’est un club avec une âme, une histoire et un public qui s’identifie à tout ça. C’est grâce à ses valeurs que nous parvenons à rivaliser avec les gros budgets de D1. Nos supporters nous ont transcendés, nous ont permis de créer cette magie."  

WAREMME ET THULIN DEJA AU PALMARES

  C'est une ascension fulgurante pour le quartier d'Anneesens. Voilà ses protégés en D1, alors que ceux-ci fêtaient encore au terme de l'exercice 2012/2013 la montée de... P1 en D3. "Et cela, avec quasi un effectif inchangé. Cette amitié qui nous unit fait notre force." Et que peut-on finalement attendre d'Anneessens la saison prochaine dans la cour des grands? "Même si certains cadres comme Jamal et Moustafa Rezki ou encore moi-même à Ecaussines et au Barça Ottignies avons déjà connu la D1, on visera dans un premiers temps à prendre nos distances avec la zone rouge. N'empêche que vu nos succès en Coupe de Belgique contre Waremme AC et au match retour de la même compétition en quart de finale contre Selaklean Thuin, on peut-être confiant. En parlant du Selaklean, le match aller restera peut-être notre seule déception. Privés de quatre joueurs, nous n'avions pu rivaliser de façon optimale et nous avions commis l'erreur, par manque d'expérience, d'ôter notre gardien en fin de match. Pour le reste, il n'y a que du positif à retenir. Outre Youssef Rezki qui arrêtera, la majorité du groupe sera reconduit, plus l'un ou l'autre renfort."  

AU PALAIS DU MIDI OU LAEKEN

  Mais une page va néanmoins se tourner. Pour la première fois depuis la création du club dans les année 80, l'équipe va devoir quitter sa salle Vanderputten de Bruxelles. "Nous avons eu une longue entrevue avec l'échevin des Sports, Alain Courtoisn à ce sujet. Comme notre salle actuelle est trop peu spacieuse entre les gradins et le terrain, de même que pour la zone neutre, elle n'est pas homologuée pour la D1. Du coup, nous allons devoir nous expatrier soit au Palais du Midi de Bruxelles soit dans une salle en rénovation du côté de Laeken. Il faudra s'adapter mais contrairement aux saisons précédentes, nous allons instaurer des entraînements. Il nous faudra aussi un coach, puisque vu ses obligations avec le Red Star La Louvière comme coordinateur, Saouti Alamine n'est plus là. On se réjouit enfin de voir le football en salle brabançon se porter à merveille. On rejoint trois voisins parmi l'élite que sont la Gijonesa Anderlecht, Futsal Jette, Glinter Picardie Bruxelles, sans compter que l'on espère que l'AS 1030 Schaerbeek nous accompagnera au terme des barrages."  

Vous souhaitez rejoindre notre club ? N’hésitez pas à nous contacter.